Des violons et des greffes...

Article translated in english below En 1994, Frédéric voit revenir à son établi un violon en mille morceaux, qui lui inspire une œuvre d’art… « J'ai commencé à imaginer ces "Greffes" associant une demi table de violon et un morceau d’écorce de bouleau, le jour où un de mes instrument est arrivé si gravement endommagé qu'il était plus facile de lui faire une table neuve que de réparer l'ancienne. Le violon réparé reprit sa vie, la musique et les voyages, tandis que la partie abîmée restait dans un coin de l'atelier, muette, inerte. Après quelques essais, avec différentes essences de bois, j'ai beaucoup utilisé le bouleau pour faire la partie brut de la greffe, car il a l'avantage d'avoir une

Posts Récents
Archives
© Frédéric Chaudière 2016, créé par Lucie CW, actualisé par JipWeb